La mémoire de l’écrit ou l’écriture pour mémoire

avril 10, 2018 7:20 Publié par 2 Comentaires

La mémoire est donc plus forte que la mort ?

C’est ce que nous dit Jean d’Ormesson lors de son discours de réception à l’Académie Française le 06 juin 1974.
Je cite : « Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents, dans la mémoire des vivants ».
N’est-ce pas ce que nous Écrivains publics- biographes cherchons à entretenir ?
N’est-ce pas l’essence même du métier de Biographe d’écrire pour « graver dans le marbre » la mémoire de ceux qui nous font confiance en nous confiant leurs souvenirs, leur histoire, leur récit de vie ?
Quel merveilleux métier que de pouvoir ainsi rendre ces anonymes « immortels » au travers de leur biographie, en laissant une trace écrite qui entretiendra leur mémoire

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Cathy Lachenaie

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *